Le logement collectif

Le secteur collectif présente deux particularités fortes par rapport à l’habitat individuel : la génération de l’énergie est centralisée et le facteur « temps » est primordial sur le chantier.

Il s’agit pour le professionnel ou le donneur d’ordre de proposer un niveau de prestation optimal adapté au standing du programme immobilier tout en mettant en œuvre des solutions aisément reproductibles à grande échelle, afin de maintenir sa profitabilité. La performance en termes de consommation énergétique, l’esthétique et la facilité d’usage des produits constituent des points d’attention importants.

Le logement collectif
1
2
3
4
5
6
7

L'équipement des générateurs

En collectif, la chaufferie est placée dans un environnement technique réservé aux professionnels, situé en sous-sol ou en toiture. Elle peut être constituée soit d’un seul générateur délivrant toute la puissance nécessaire soit d’une cascade de générateurs, combinés éventuellement avec des systèmes à énergie renouvelable. Une autre solution pourrait être un équipement individuel de chaque logement avec des chaudières murales double service ( chauffage+ECS) avec ou pas d'appoints issus de systèmes complémentaires à énergies renouvelables (solaire par exemple).  Dans ce cas, l'installation se rapproche de celle utilisée dans la maison individuelle. Nous ne décrivons ci-dessous que le cas de la chaufferie centralisée.

Chauffage

  • Un ensemble de groupes de pompe et collecteurs Meibes moyenne et forte puissance peut être installé. Leur modularité et l’étendue de la gamme permet de répondre à la plupart des configurations.
  • Si l’alimentation se fait au gaz, le raccordement peut être réalisé avec la gamme de raccords à sertir en cuivre pour le gaz COMAP SudoPress gaz (Ø35 ou 42).

Sanitaire

  • Si la génération chauffage/sanitaire est centralisée (dispositif à accumulation), le groupe de sécurité 8881 1" de COMAP  éventuellement monté en tandem vient compléter et sécuriser l’installation. Si des ballons individuels de stockage supplémentaire sont ajoutés dans les logements, ceux-ci pourront être équipés de groupes de sécurité 889 inox.
  • Si la production d’eau chaude sanitaire (ECS) se fait séparément en utilisant des modules individuels Logotherm de la gamme Meibes, il faut alors prévoir également un ballon tampon en local technique pour garantir le confort sanitaire des occupants (notamment lors des pics de consommation).

Les réseaux primaires

En collectif, le dimensionnement des réseaux primaires est directement lié au mode de production de l’eau chaude sanitaire (ECS). Selon que la production ECS est décentralisée ( utilisation des modules Logotherm dans chaque logement) ou centralisée ( production en chaufferie de l'ECS), différentes solutions peuvent être mises en œuvre (solutions techniques, dimensionnements,...).

Chauffage

  • La boucle primaire (Ø 42 à 108) et les colonnes montantes (Ø 32 à 76) peuvent être réalisées avec les tubes et raccords de la gamme XPress en acier carbone électro-zingué.
    Dans le cas de l’utilisation d’un Logotherm ( production ECS décentralisée), la surpuissance nécessaire pour le réseau sanitaire doit être prise en compte car elle entraine un débit plus important dans les colonnes. Le dimensionnement des colonnes du réseau primaire doit alors être adapté (diamètre plus important).
  • La liaison vers les interfaces (Logotherm ou CIC) se fera en piquage direct sur les colonnes de la gaine technique.

Sanitaire

  • En cas de production d'eau chaude sanitaire ( ECS) décentralisée, les colonnes d'eau froide sanitaire peuvent être réalisées avec des tubes MultiSkin (Ø 32 à 63) et les raccords à sertir de la gamme SkinPress (Ø 26) ou en BetaPEX (Ø 25) et raccords à sertir PexPress. La liaison des colonnes vers les interfaces pourra être réalisée avec les tubes BetaPEX pré-gainé isolé et les raccords à sertir PexPress.
  • En cas de production d'eau chaude sanitaire (ECS) centralisée, les colonnes d'eau chaude sanitaire (ECS) peuvent être réalisées avec la même solution. Le bouclage peut être réalisé en multicouche isolé (Ø 16 ou 20) ou PEX prégainé isolé (Ø 16 ou 20).Les colonnes ECS sont identiques à la solution précédente.

 

Les interfaces

En collectif, le choix des interfaces, comme le dimensionnement des réseaux primaires, se fait selon que la production d’eau chaude sanitaire (ECS) est centralisée ou non. La distribution secondaire (par répartiteurs simples ou avec des équipements de contrôle intégrés) est quant à elle déterminée selon le type d’émetteurs.

L'Equilibrage

En collectif, l’équilibrage joue un rôle essentiel pour garantir le confort de tous les occupants et la performance énergétique de tout le bâti.

L'interface chauffage CIC intègre des vannes Ballorex 750.

Les réseaux secondaires

En collectif, le coût et l’efficacité sur chantier du produit sont des critères importants dans le choix de la solution de mise en œuvre des réseaux secondaires. L’aspect esthétique est également pris en compte, selon le standing de l’opération.

Chauffage (radiateurs)

Sanitaire

La régulation et l'équipement des émetteurs

En collectif, le coût et l’efficacité sur chantier du produit sont des critères importants dans le choix des émetteurs et leurs équipements. L’aspect esthétique est également pris en compte, selon le standing de l’opération.

Plancher chauffant basse température

  • Les systèmes complets PLANEA ou EXACT de la gamme Biofloor permettent de réaliser l’ensemble de l’installation PCBT.
  • Le système de collecteurs modulaires Biofloor 9000TP assure les fonctions d’interface ainsi que le contrôle de la température dans chaque pièce grâce à son dispositif radio piloté.
  • Si des radiateurs sont également installés, le kit COMAP 9100 permet de gérer facilement le niveau de température du plancher chauffant (température constante), en utilisant l'eau issue de la chaufferie. C'est une alternative économique à l'installation d'une vanne 3 voies et sa régulation associée.

Radiateurs

Le traitement et la qualité de l’eau

La qualité de l'eau est primordiale pour les équipements techniques comme pour la consommation directe.

En collectif, la mise en place d’un pot à boues COMAP complète l’équipement initial avec un dispositif de rétention de grosse capacité sur le circuit primaire. Il permet de garantir que les impuretés issues du circuit bouclé du chauffage ne re-circulent. De ce fait, les risques d’obturation totale ou partielle et les risques de corrosion prématurée due aux phénomènes d’aération différentielle sont limités.

Suivant la dureté de l’eau, un adoucisseur COMAP de grosse capacité pourra être installé pour prévenir les dysfonctionnements liés aux dépôts calcaires.

1L'équipement des générateurs

Pour connecter le ou les générateur(s) d’énergie aux réseaux et assurer la fiabilité et la sécurité de l’installation.

Découvrir

L'équipement des générateurs

En collectif, la chaufferie est placée dans un environnement technique réservé aux professionnels, situé en sous-sol ou en toiture. Elle peut être constituée soit d’un seul générateur délivrant toute la puissance nécessaire soit d’une cascade de générateurs, combinés éventuellement avec des systèmes à énergie renouvelable. Une autre solution pourrait être un équipement individuel de chaque logement avec des chaudières murales double service ( chauffage+ECS) avec ou pas d'appoints issus de systèmes complémentaires à énergies renouvelables (solaire par exemple).  Dans ce cas, l'installation se rapproche de celle utilisée dans la maison individuelle. Nous ne décrivons ci-dessous que le cas de la chaufferie centralisée.

Chauffage

  • Un ensemble de groupes de pompe et collecteurs Meibes moyenne et forte puissance peut être installé. Leur modularité et l’étendue de la gamme permet de répondre à la plupart des configurations.
  • Si l’alimentation se fait au gaz, le raccordement peut être réalisé avec la gamme de raccords à sertir en cuivre pour le gaz COMAP SudoPress gaz (Ø35 ou 42).

Sanitaire

  • Si la génération chauffage/sanitaire est centralisée (dispositif à accumulation), le groupe de sécurité 8881 1" de COMAP  éventuellement monté en tandem vient compléter et sécuriser l’installation. Si des ballons individuels de stockage supplémentaire sont ajoutés dans les logements, ceux-ci pourront être équipés de groupes de sécurité 889 inox.
  • Si la production d’eau chaude sanitaire (ECS) se fait séparément en utilisant des modules individuels Logotherm de la gamme Meibes, il faut alors prévoir également un ballon tampon en local technique pour garantir le confort sanitaire des occupants (notamment lors des pics de consommation).

2Les réseaux primaires

Pour transporter l’énergie du ou des générateur(s) vers l’ensemble de l’installation.

Découvrir

Les réseaux primaires

En collectif, le dimensionnement des réseaux primaires est directement lié au mode de production de l’eau chaude sanitaire (ECS). Selon que la production ECS est décentralisée ( utilisation des modules Logotherm dans chaque logement) ou centralisée ( production en chaufferie de l'ECS), différentes solutions peuvent être mises en œuvre (solutions techniques, dimensionnements,...).

Chauffage

  • La boucle primaire (Ø 42 à 108) et les colonnes montantes (Ø 32 à 76) peuvent être réalisées avec les tubes et raccords de la gamme XPress en acier carbone électro-zingué.
    Dans le cas de l’utilisation d’un Logotherm ( production ECS décentralisée), la surpuissance nécessaire pour le réseau sanitaire doit être prise en compte car elle entraine un débit plus important dans les colonnes. Le dimensionnement des colonnes du réseau primaire doit alors être adapté (diamètre plus important).
  • La liaison vers les interfaces (Logotherm ou CIC) se fera en piquage direct sur les colonnes de la gaine technique.

Sanitaire

  • En cas de production d'eau chaude sanitaire ( ECS) décentralisée, les colonnes d'eau froide sanitaire peuvent être réalisées avec des tubes MultiSkin (Ø 32 à 63) et les raccords à sertir de la gamme SkinPress (Ø 26) ou en BetaPEX (Ø 25) et raccords à sertir PexPress. La liaison des colonnes vers les interfaces pourra être réalisée avec les tubes BetaPEX pré-gainé isolé et les raccords à sertir PexPress.
  • En cas de production d'eau chaude sanitaire (ECS) centralisée, les colonnes d'eau chaude sanitaire (ECS) peuvent être réalisées avec la même solution. Le bouclage peut être réalisé en multicouche isolé (Ø 16 ou 20) ou PEX prégainé isolé (Ø 16 ou 20).Les colonnes ECS sont identiques à la solution précédente.

 

3Les interfaces

Pour distribuer et répartir les débits dans les réseaux.

Découvrir

Les interfaces

En collectif, le choix des interfaces, comme le dimensionnement des réseaux primaires, se fait selon que la production d’eau chaude sanitaire (ECS) est centralisée ou non. La distribution secondaire (par répartiteurs simples ou avec des équipements de contrôle intégrés) est quant à elle déterminée selon le type d’émetteurs.

4L'Equilibrage

Pour régler les débits et assurer une distribution optimale partout dans le réseau

Découvrir

L'Equilibrage

En collectif, l’équilibrage joue un rôle essentiel pour garantir le confort de tous les occupants et la performance énergétique de tout le bâti.

L'interface chauffage CIC intègre des vannes Ballorex 750.

5Les réseaux secondaires

Pour alimenter l’ensemble des émetteurs chauffage et sanitaire

Découvrir

Les réseaux secondaires

En collectif, le coût et l’efficacité sur chantier du produit sont des critères importants dans le choix de la solution de mise en œuvre des réseaux secondaires. L’aspect esthétique est également pris en compte, selon le standing de l’opération.

Chauffage (radiateurs)

Sanitaire

6La régulation et l'équipement des émetteurs

Pour réguler les débits dans le système et offrir le confort souhaité pièce par pièce.

Découvrir

La régulation et l'équipement des émetteurs

En collectif, le coût et l’efficacité sur chantier du produit sont des critères importants dans le choix des émetteurs et leurs équipements. L’aspect esthétique est également pris en compte, selon le standing de l’opération.

Plancher chauffant basse température

  • Les systèmes complets PLANEA ou EXACT de la gamme Biofloor permettent de réaliser l’ensemble de l’installation PCBT.
  • Le système de collecteurs modulaires Biofloor 9000TP assure les fonctions d’interface ainsi que le contrôle de la température dans chaque pièce grâce à son dispositif radio piloté.
  • Si des radiateurs sont également installés, le kit COMAP 9100 permet de gérer facilement le niveau de température du plancher chauffant (température constante), en utilisant l'eau issue de la chaufferie. C'est une alternative économique à l'installation d'une vanne 3 voies et sa régulation associée.

Radiateurs

7Le traitement et la qualité de l’eau

Protéger durablement l’installation et offrir une qualité d’eau optimale

Découvrir

Le traitement et la qualité de l’eau

La qualité de l'eau est primordiale pour les équipements techniques comme pour la consommation directe.

En collectif, la mise en place d’un pot à boues COMAP complète l’équipement initial avec un dispositif de rétention de grosse capacité sur le circuit primaire. Il permet de garantir que les impuretés issues du circuit bouclé du chauffage ne re-circulent. De ce fait, les risques d’obturation totale ou partielle et les risques de corrosion prématurée due aux phénomènes d’aération différentielle sont limités.

Suivant la dureté de l’eau, un adoucisseur COMAP de grosse capacité pourra être installé pour prévenir les dysfonctionnements liés aux dépôts calcaires.