La fraîcheur venue du sol ! Rafraîchir son habitat avec un plancher chauffant-rafraîchissant.

Plancher chauffant-rafraichissant
24 Juillet 2015
Environnement

33 °C, 35 °C voire 39 °C dans certaines régions… C’est la canicule ! Et ces périodes de grosses chaleurs sont de plus en plus fréquentes. Rafraîchir son habitat devient un véritable besoin. Encore mal connue, la fonction rafraîchissement des planchers chauffants permet d’abaisser la température de votre habitation pour un réel gain de confort.

 

En 2014, plus de 4 maisons neuves sur 10 étaient équipées d’un plancher chauffant hydraulique basse température* ; ce système est plébiscité par les Français. Cependant, la fonction rafraîchissement de ces équipements est mal connue et peu utilisée. En France, toutes les régions n’étant pas concernées par les fortes chaleurs, la principale préoccupation des constructeurs de maisons individuelles est la question du chauffage.

Pour autant, la nouvelle réglementation thermique a favorisé l’isolation. Celle-ci, associée aux nouveaux modes constructifs, entraine l’émergence des logements qui ont beaucoup de mal à « relâcher » la chaleur accumulée. On parle alors d’effet « thermos ».

Confort, hygiène et esthétique du plancher chauffant-raffraîchissant

La Réglementation Thermique 2012 pointe du doigt les installations de climatisation, généralement très gourmandes en énergie en mode froid. Le plancher chauffant-rafraîchissant est une alternative idéale qui permet à la construction d’être conforme à cette RT 2012 tout en proposant une solution confortable de rafraîchissement, une sorte de « clim douce ». Une climatisation va souffler de l’air froid : outre une sensation peu agréable, ce système peut favoriser la propagation des poussières potentiellement polluées. A l’inverse, le plancher va rafraîchir le sol et cette fraîcheur sera ensuite diffusée de façon homogène dans la pièce et sans mouvement d’air.

Autre avantage, et pas des moindres : en supprimant l’installation de radiateurs, cette solution est plus esthétique et permet de gagner jusqu’à 8 % de surface habitable, rendant le surcoût négligeable. Par ailleurs, elle est silencieuse et ne nécessite que peu d’entretien comparé à une climatisation.

Optimiser les performances

Grâce à une pompe à chaleur réversible, la température de l’eau de circuits est abaissée à des valeurs de 18 °C à 20 °C (suivant les régions), rendant le sol apte à absorber les calories en excès dans la maison et évitant les risques de condensation au sol. On pourra ainsi abaisser la température ambiante de près de 5 °C aux heures chaudes et ainsi gagner en confort pour un surcoût énergétique minime. En parallèle, il convient d’appliquer quelques règles simples de bon sens : fermer les volets la journée, assurer une bonne ventilation la nuit… Afin de profiter au maximum de cette efficacité, on privilégiera également certains types de revêtements. On préfèrera le carrelage à la moquette ou le parquet collé au parquet flottant. Pour une plus grande sécurité, tous les systèmes de plancher sont équipés de dispositifs permettant de limiter le risque de condensation.

Si les maisons individuelles restent le principal marché de l’installation des systèmes de plancher chauffant-rafraîchissant, ces solutions qualitatives sont aussi parfaitement adaptées à des bâtiments destinés à accueillir des personnes fragiles et particulièrement sensibles aux fortes chaleurs (crèches, écoles, maisons de retraite, hôpitaux…). Ces établissements exigent un confort et une hygiène irréprochables, dans ce cadre, l’utilisation de planchers chauffants-rafraîchissants est donc la solution la plus propice.

*Source : Syndicat national des fabricants de composants et de systèmes intégrés de chauffage, rafraichissement et sanitaire (Cochebat).

 

Comment ça marche ?

En période hivernale, le régime basse température du plancher permet de fonctionner avec de l’eau autour de 40 °C. En été, et particulièrement en période caniculaire, le système réversible applique le mode rafraîchissement. Il s’agit du même principe que pour la fonction chauffage, mais inversé. Ainsi, le circuit de tubes dans le sol véhicule une eau rafraîchie qui contribue à abaisser la température ambiante de quelques degrés. L’eau absorbe les calories en excès récupérées dans l’air ambiant et repart vers la pompe à chaleur pour y être rafraîchie et démarrer un autre cycle.

Découvrez le plancher chauffant rafraîchissant Biofloor de COMAP